Destination Buenos Aires | Festival de Lanaudière
Faire
un don

Destination Buenos Aires

Astor Piazzolla et Nadia Boulanger

Voyage dans le passé…Après avoir écouté des œuvres de Antonio Vivaldi, Francesco Durante et Luigi Boccherini, trois compositeurs italiens, le concert du 24 juillet s’achèvera par un retour d’un siècle dans le futur avec de la musique argentine composée par Astor Piazzolla.

 

Astor Piazzolla et son bandonéon

 

Le maître du tango argentin n’a pourtant pas toujours eu l’intention de se rapprocher de ses racines dans ses compositions. Voulant composer de la musique dite « savante », il quitte Buenos Aires et s’installe à Paris pour étudier la composition avec Nadia Boulanger.

La sœur de Lili Boulanger ayant formé des compositeurs tels que Michel Legrand, George Gershwin, Philip Glass, Aaron Copland et Leonard Bernstein, trouvait que la musique de A. Piazzolla était bien écrite mais qu’elle manquait d’esprit.

 

Nadia Boulanger, photographie de presse. 1913

 

Astor Piazzolla raconte :

« Nadia me regarda dans les yeux et me demanda de lui jouer un de mes tangos au piano. Là, je lui ai parlé du bandonéon, qu’elle ne s’attende pas à entendre un bon pianiste, parce que, réellement, je ne l’étais pas. 

Elle insista : « Ça ne fait rien, Astor, jouez votre tango ».

Alors, j’ai commencé avec Triunfal. Je crois que je ne suis pas arrivé à la moitié.

Nadia m’arrêta, me prit les mains et, avec son doux accent en anglais, me dit: « Astor, cela est beau, j’aime beaucoup, voilà le vrai Piazzolla, ne l’abandonnez jamais. »

 Et ce fut la grande révélation de ma vie. »

Et nous, on dit merci à celle qui était considérée comme la meilleure pédagogue dans monde de la musique !

 

Chroniques de programmes par Margot Charignon