Karina Gauvin et les Violons du Roy en majesté | Festival de Lanaudière
Faire
un don

Karina Gauvin et les Violons du Roy en majesté

Christophe Willibald Gluck d’après J.S. Duplessis

 

Entre deux symphonies, l’une de Joseph Haydn et l’autre de Wolfgang Amadeus Mozart, Karina Gauvin, Nicolas Ellis et les Violons du Roy se retrouvent autour d’extraits de l’opéra Armide composé par Christoph Willibald Gluck.

 

« Armide, l’opéra le plus expressif, le mieux ordonné, le plus vivant »

Le mercure musical, Paul Grosfils

Écrit par Philippe Quinault, l’histoire raconte les amours contrariés d’Armide, magicienne, pour Renaud, le plus renommé des Chevaliers de Godefroi.

En plus d’inspirer C.W Gluck, ce drame héroïque suscita l’intérêt chez un grand nombre de compositeurs : Lully, Haendel, Vivaldi, Haydn, Rossini et Dvorak.

« J’ai tâché d’y être plus peintre et plus poète que musicien » dans une lettre de Gluck à son ami Roullet

Trois siècles après la première représentation avec la soprano Rosalie Levasseur, ce sera le « timbre doré, la plasticité vocale remarquable, la justesse parfaite » (ici musique, 2020) de Karina Gauvin qui seront à l’œuvre le 25 juillet.

 

Chroniques de programmes par Margot Charignon