L’OSM et la cinquième de Beethoven | Festival de Lanaudière
Faire
un don

L’OSM et la cinquième de Beethoven

Ludwig van Beethoven était-il un éternel insatisfait?

Ludwig van Beethoven était-il un éternel insatisfait?

Beethoven, Léonore, ouverture n°3

Parmi ses 500 œuvres achevées, L. van Beethoven ne composa qu’un seul opéra : Fidelio.

Avant de lui donner ce nom, Fidelio a d’abord était Léonore.

Aujourd’hui, Léonore fait référence aux ouvertures composées pour cet opéra.

Insatisfait, il ne lui écrira pas une mais bien trois!

 

Ludwig van Beethoven, d’après Ferdinand Waldmüller. 1970

« La forme de l’oeuvre, la conception symphonique dépasse toute considération logique. »

Walter Riezler, musicologue allemand

Véritable symbole d’une femme forte en quête de justice pour faire libérer son mari Florestan alors emprisonné à tort par un gouverneur tyrannique, Léonore va se travestir en Fidelio et s’infiltrer dans la prison où est détenu son mari. À force de courage et de détermination, Léonore parviendra à vaincre l’oppression et à rendre la liberté à son mari.

Fidelio, opéra de Jean-Nicolas Bouilly et Ludwig van Beethoven. Dessin de Parys. 1898.

Envie de découvrir les premières versions de Léonore?

 

Venez au Festival le samedi 17!

 

Fiche d’identité de l’œuvre

  • COMPOSITEUR : Ludwig van Beethoven (1770 – 1827)
  • COMPOSITION : 1806
  • DURÉE : 14’

Le pouvoir cathartique des Métamorphoses de Richard Strauss

Strauss, R. Metamorphosen pour 23 cordes

Richard Strauss composa cette « Étude pour vingt-trois cordes solistes » dans un lourd contexte d’après-guerre. Sa mémoire étant marquée par une dévastation systématique de la culture, entre autres par les bombardements des opéras de Vienne et de Dresde, ses Métamorphoses témoignent de son changement d’esprit face aux événements.

Richard Strauss, photographie de presse. 1923

 

Le pouvoir que la musique peut jouer sur nos émotions est bien connu et ce n’est pas avec les Métamorphoses de R. Strauss que l’on pourra en dire le contraire.

« Rodolphe me décrit les émois qu’il éprouve, qu’il accompagne, des heures durant, des Métamorphoses de Richard Strauss, sa vie onirique se peuplant de « rêves flashs », avec la sensation de se perdre » Revue française de psychanalyse, 1 janvier 1999

Après plus d’un an de vie en pandémie, deux métamorphoses auront lieu le 18 juillet : celle de Richard Strauss et celle d’un concert en chair et en os (qui nous ont tant manqués).

Fiche d’identité de l’œuvre

  • COMPOSITEUR : Richard Strauss (1864 – 1949)
  • COMPOSITION : le 12 avril 1945
  • EFFECTIF : 23 cordes dont 10 violons, 5 altos, 5 violoncelles et 3 contrebasses
  • DURÉE : 23’

 

Ludwig van Beethoven, star de Youtube

Beethoven, Symphonie n°5

Pom pom pom poooom

Que peuvent bien vouloir signifier ces célébrissime notes ? Lorsque la question fut posée à Beethoven, la légende raconte qu’il aurait répondu « Ainsi le Destin frappe à la porte ».

S’agit-il d’un triomphe révolutionnaire, d’une effusion romantique, d’une consécration à la liberté ? Le mystère continue de planer mais une chose est sûre, ces quelques notes ont su intriguer et inspirer au travers des siècles.

« C’est irrésistible comme cette magnifique oeuvre transporte l’auditeur à travers des climats grandissant jusqu’au royaume spirituel de l’infini ».

Ernst Theodore Wilhem Hoffman

 

Sur le palmarès des 10 œuvres classiques les plus écoutées sur Youtube, Les quatre saisons de Vivaldi sont en première place avec plus de 231 millions de vues. Mais avec trois œuvres au compteur, L. van Beethoven domine ce palmarès.

 

  • Top 2 : Sonate au clair de lune – 170 077 757 vues
  • Top 3 : Symphonie n°9 – 109 219 770 vues
  • Top 10 : Symphonie n°5 – 66 011 874 vues

 

 

Ludwig van Beethoven, d’après Hammann. 1870

Malgré la lutte qu’il a dû mener contre sa surdité de plus en plus grandissante, sa 5ème symphonie fait à ce jour, partie des œuvres classiques les plus célèbres. Et certains se sont donnés à cœur joie d’en faire des reprises.

 

Fiche d’identité de l’œuvre

  • COMPOSITEUR : Ludwig van Beethoven (1770-1827)
  • COMPOSITION et CRÉATION: Composée entre 1805 et 1807 et crée le 22 décembre 1808 au Théâtre de Vienne.
  • DÉDICATAIRE : Joseph Franz von Lobkowitz, prince de Bohême, mécène de L. van Beethoven
  • EFFECTIF : 1 piccolo, 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes en sib, 2 bassons, 1 contrebasson, 2 cors en mib et en ut, 2 trompettes en ut, 3 trombones, 2 timbales et section de cordes.
  • DURÉE : 30-35’

 

Chroniques de programmes par Margot Charignon