Le retour des Grands Ballets | Festival de Lanaudière
Faire
un don

Le retour des Grands Ballets

Johannes Brahms, Ein deutsches Requiem, op.45

Le 23 juillet annonce le retour des Grands Ballets au Festival de Lanaudière.

Lors de cette soirée, deux hommages seront rendus : celui de Johannes Brahms, compositeur, à son maître Robert Schumann et celui d’Andrew Skeels, chorégraphe, à son mentor et amie, Anne Tolbert.

Johannes Brahms, d’après le portrait de Konrad Egersdörfer

« Perdre Anne a été l’une des choses les plus difficiles que j’ai vécu dans ma vie. Anne était une amie très chère, mon mentor depuis l’âge de 16 ans, et la raison pour laquelle je suis aujourd’hui chorégraphe.

Je voulais créer une pièce qui se souviendrait de son esprit chaleureux et de son cœur gracieux.

Après le décès d’Anne en avril 2020, le Requiem de Brahms m’a parlé d’une manière profonde. Brahms a écrit la pièce peu de temps après la mort de son mentor Robert Schumann. La musique, qui commence tristement et progresse vers un état d’exaltation, me rappelle mon expérience avec la perte. J’ai décidé que cette création serait ma façon de rendre hommage à Anne. » Andrew Skeels, juillet 2021

Annie-Claude Coutu Geoffroy, coordonnatrice du Volet danse chez Diffusion Hector-Charland a pu assister, à travers le programme Échos, présenté au Théâtre Hector-Charland en juin dernier, où figurait des extraits du Requiem. Voici les mots qu’elle nous livre :

« C’était une belle soirée avec les Grand Ballets et les gens ont vraiment adoré le Requiem.

Andrew est quelqu’un qui travaille très fort, qui est très assidu. Pendant la pandémie, il n’a pas arrêté de développer son style. J’ai très hâte d’assister à la finalité de la pièce. »

 

Fiche d’identité de l’œuvre

COMPOSITEUR : Johannes Brahms (1833-1897)

COMPOSITION ET CRÉATION : Composée entre 1857 et 1868, créée le 18 février 1869 au Gewandhaud de Leipzig

EFFECTIF : soprano et baryton solistes, chœurs, cordes, 2 flûtes et piccolo, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons et contrebassons, 4 cors, 3 trompettes, 3 trombones, tuba, harpe, timbales, orgue

DURÉE : 70 à 80’

 

Chroniques de programme par Margot Charignon