Schumann à deux

5 août, 2021

Église de Saint-Barthélémy

20:00

Il est de ces rencontres bénies, aussi naturelles que prodigieusement fructueuses, des amitiés musicales qui vont au-delà du travail, au-delà de la matière, au-delà des notes : de leur sein jaillit la grâce. Après une intégrale Beethoven auréolée (et gravée au disque), Andrew Wan et Charles Richard-Hamelin donnent leurs débuts conjoints à Lanaudière, explorant certains des recoins les moins fréquentés du « jardin secret » du grand Robert Schumann, ses trois sonates pour violon et piano.

Charles Richard-Hamelin

Charles Richard-Hamelin s’impose sur la scène musicale internationale comme un pianiste « hautement sensible » (Gramophone), animé par « une grande profondeur de sentiments sans la moindre condescendance » (Le Devoir). Il est reconnu comme un interprète « polyvalent, multidimensionnel et d’un lyrisme séduisant, un technicien d’une élégance et d’une sophistication exceptionnelles » (BBC Music Magazine).

Il a notamment reçu, en 2015, la Médaille d’argent au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie et le prix Krystian Zimerman pour la meilleure interprétation d’une sonate. Il a aussi remporté le deuxième prix au Concours musical international de Montréal, ainsi que le troisième prix et le prix spécial pour la meilleure interprétation d’une sonate de Beethoven à la Seoul International Music Competition.

Charles Richard-Hamelin est un invité recherché des plus grands festivals de musique classique et a travaillé avec des chefs et des orchestres de renom, dont Kent Nagano, Vasily Petrenko, Jacek Kaspszyk, Aziz Shokhakimov, Peter Oundjian, Jacques Lacombe, Fabien Gabel, Carlo Rizzi, Alexander Prior, Christoph Campestrini, Lan Shui, Jean-Marie Zeitouni, Charles Olivieri-Munroe, Howard Shelley, Antoni Wit et Jonathan Cohen. Il a été invité par l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres symphoniques de Québec, Toronto, Edmonton, Varsovie, Singapour et Hiroshima de même qu’avec l’Orchestre Métropolitain, Les Violons du Roy, I Musici de Montréal, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Orchestre Philharmonique de Calgary, l’OFUNAM (Mexico), le Kraków Philharmonic, l’Orchestre Philharmonique de Poznań et la Sinfonia Varsovia.

Sur disque, on doit à Charles Richard-Hamelin huit albums, tous parus sous étiquette Analekta.

Andrew Wan

Violon solo de l’Orchestre symphonique de Montréal depuis 2008, Andrew Wan est aussi professeur adjoint à l’École de musique Schulich de l’Université McGill, directeur musical des solistes de l’OSM, membre du Nouveau Quatuor à cordes Orford – lauréat d’un prix Juno et de deux prix Opus – et directeur musical du Prince Edward County Chamber Music Festival. Sa discographie, parue sous les étiquettes Analekta, Onyx, Bridge, ATMA Classique et Naxos, présente ses collaborations avec Charles Richard-Hamelin, les solistes de l’OSM et le Nouveau Quatuor à cordes Orford. Son enregistrement des trois Concertos pour violon de Saint-Saëns en concert avec Kent Nagano et l’OSM est paru à l’automne 2015 chez Analekta. Salué unanimement par la critique, ce disque a remporté un prix Opus et une nomination au gala de l’ADISQ. M. Wan joue sur un violon Michel’Angelo Bergonzi de 1744, aimablement prêté par le mécène David Sela, et avec un archet Dominique Peccatte de 1860, prêté par Canimex.