Mot du directeur artistique | Festival de Lanaudière
Faire
un don

Mot du Directeur artistique

Renaud Loranger

Directeur artistique

Renaud Loranger

Retrouver l’essentiel

Si la crise sanitaire continue d’affecter l’ensemble de la planète, elle montre aussi à quel point le monde est interrelié, incroyablement rapproché par cette épreuve extraordinaire. C’est la beauté à laquelle nous nous rattachons depuis le printemps, celle d’une fragilité partagée, l’inverse même du repli sur soi. Rien ne remplace la rencontre entre public, artistes et créateurs, dans un espace physique partagé : c’est l’essence même de notre humanité. C’est dans cet esprit que nous vous présentons cette « saison d’automne » du Festival de Lanaudière, née en quelques jours à peine du désir de tous de travailler ensemble, d’envoyer rapidement un signal fort et clair : la musique vit, elle nous rapproche les uns des autres, elle nous montre à devenir plus sages, plus tolérants. Elle nous aide à vaincre la peur. En Marc-André Hamelin, Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre symphonique de Montréal ou encore Les Violons du Roy, vous retrouverez des amis fidèles du Festival – ils n’ont plus besoin de présentation. Les circonstances nous permettent d’aller plus loin encore, et de vous offrir le premier concert chez nous de l’immense Adrianne Pieczonka, normalement très sollicitée en Europe durant l’été, les débuts de la merveilleuse mezzo-soprano montréalaise Rihab Chaieb, ceux du directeur musical de la Canadian Opera Company 3, Johannes Debus, ou encore le retour de l’extraordinaire violoniste James Ehnes. De tout cœur, nous vous invitons à vous joindre à nous ces prochaines semaines, et à retrouver cette part essentielle de nous-mêmes qui nous a tant manqué dans les derniers mois.